Niveau du haut

Le magazine international de référence depuis 2008!

Éthiques et Sociétés Communication

(Crédit Photo: IRIN/Tiana Randriaharimalala)

Madagascar: 94 personnes mortes de la peste selon l'OMS

20-10-2017 dans Humanitaire

L'épidémie de peste qui s'est déclarée à Madagascar fin août a déjà fait 94 morts, sur plus de 1153 cas suspects ou confirmés, a indiqué le 20 octobre l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a envoyé 1,3 million de doses d'antibiotiques sur place.

Sur les 1153 cas signalés, 300 ont été confirmés pour l'instant. « Ce sont des chiffres dynamiques car quand un cas est suspecté, ça peut prendre quelques jours avant la confirmation des échantillons au niveau du laboratoire », a déclaré le Directeur régional pour les urgences en Afrique à l'OMS, Dr Ibrahima Socé Fall, lors d'un entretien avec ONU Info à Genève.

Au total, ce sont quatorze régions sur vingt-deux qui sont touchées par l'épidémie.

Mais selon Dr Ibrahima Socé Fall, les foyers les plus intenses sont la province de Tamatar et Antananarivo, la capitale malgache. « Ce sont deux localités où la densité de la population est très importante », fait-il remarquer.

Pour l'OMS, la plupart des patients recensés à Madagascar ont été infectés par la peste pulmonaire, une forme plus dangereuse de la maladie, qui touche les poumons et qui se transmet en cas de contact rapproché avec une personne malade qui tousse.

La peste bubonique et la peste pulmonaire sont curables si une antibiothérapie courante est administrée précocement. Les antibiotiques peuvent aussi prévenir l'infection chez les personnes qui ont été exposées à la peste.

Pour faire face à cette urgence sanitaire, l'agence onusienne basée à Genève a livré près de 1,3 million de doses d'antibiotiques et a débloqué 1,5 million de dollars de ces fonds d'urgence pour lutter contre la peste à Madagascar.

Les doses livrées permettent de traiter jusqu'à 5000 patients et de protéger jusqu'à 100 000 personnes qui pourraient être exposées à la maladie.

L'urgence pour les humanitaires présents sur le terrain, est d'arriver à stopper la transmission du virus.

« Toutefois, cela ne signifie pas que le risque va disparaître car le virus est endémique dans le pays », avertit Dr Ibrahima Socé Fall. « Même si on peut arrêter l'épidémie », l'OMS appelle à la vigilance.

« Nous devons rester vigilants car il sera difficile d'éradiquer le virus dans un pays où plus de 90% de la population vit avec moins de deux dollars par jour ». Une façon de rappeler qu'éradiquer un tel virus est aussi une question de développement.

La peste réapparaît presque chaque année à Madagascar, généralement de septembre à avril. Mais cette année, l'épidémie a débuté dès août et s'est propagée aux grandes zones urbaines, contrairement aux précédentes épidémies, selon l'OMS. 

(Source: ONU)

Dans la catégorie Humanitaire

Cameroun : 4,4 millions de personnes auront besoin d'aide humanitaire

13-04-2021 dans Afrique
Le Cameroun continue d'être confronté à une crise de protection et à des situations humanitaires complexes et multiples.

Lire plus ›

RDC : l'ONU alerte sur l'ampleur alarmante des violences dans l'est du pays

22-03-2021 dans Humanitaire
La situation dans l'est de la RDC est marquée par une violence alarmante, avec une hausse annuelle de 21% des violations des droits de l'homme en 2020, a mis en garde, le 22 mars, la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet.

Lire plus ›

Sahel : deux millions de déplacés internes à cause des violences

23-01-2021 dans Humanitaire
Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) a appelé le 22 janvier à la fin de la « violence incessante » dans la région du Sahel, « qui a déplacé plus de deux millions de personnes à l'intérieur des frontières de leur pays pour la toute première fois ».

Lire plus ›

Soudan: des inondations dévastatrices affectent les communautés déplacées

2-09-2020 dans Humanitaire
Selon le HCR, environ 125 000 réfugiés et déplacés internes auraient été touchés, en particulier dans les régions de l'est du Soudan, du Nil blanc, du Darfour et à Khartoum

Lire plus ›

Magazine en cours




Téléchargez ici

Menu secondaire

 
 
 

Menu de navigation 2