Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

(Crédit Photo: Helena Carplo / IRIN News)

Venezuela:l'ONU dénonce un usage excessif de la force

8-08-2017 dans ONG dans le monde

L’ONU a de nouveau condamné le 8 août « l’usage excessif de la force » et a accusé les forces de sécurité vénézuéliennes d’avoir causé la mort d’au moins soixante-treize manifestants antigouvernementaux.

Une trentaine d’autres morts serait imputée à des groupes armés progouvernementaux, qui circulent à moto en brandissant des armes à feu.

« Depuis le début des manifestations, en avril, on constate une tendance évidente à l’usage excessif de la force à l’encontre des manifestants, a déclaré dans un communiqué le Haut-commissaire aux droits humains, Zeid Ra’ad Al-Hussein.Plusieurs milliers de personnes ont été placées en détention arbitraire, beaucoup auraient été victimes de mauvais traitements et même de torture. »

L’enquête n’a pas pu être menée sur place, les autorités vénézuéliennes ayant refusé l’accès du pays aux enquêteurs de l’ONU.

Mais M. Zeid a chargé une équipe de spécialistes des droits humains d’interviewer à distance cent trente-cinq victimes et leurs familles, ainsi que des témoins, des journalistes, des avocats, des médecins, et des membres du bureau de la procureure générale.

« Ces violations se produisent alors même que s’effondre l’Etat de droit au Venezuela, dans un climat d’attaques constantes du gouvernement contre l’Assemblée nationale et contre la procureure générale. Les responsables gouvernementaux les plus haut placés sont responsables des violations des droits enregistrées par nos services ».

Aucun chiffre officiel ne permet d’établir le nombre de personnes détenues. Mais « des estimations fiables suggèrent qu’entre le 1er avril, date à laquelle ont commencé les manifestations de masse, et le 31 juillet, plus de 5 051 personnes ont été placées en détention arbitraire », écrit le Haut-commissariat.

M. Zeid a exhorté les autorités de Caracas à « stopper sans délai tout recours excessif à la force contre les manifestants, à mettre un terme aux détentions arbitraires et à libérer toutes les personnes détenues arbitrairement ». Mardi, la Cour suprême du Venezuela a annoncé la condamnation à quinze mois de prison de Ramon Muchacho, maire du district de Chacao, dans l’est de Caracas, bastion de l’opposition. En savoir plus sur

(Source: Le Monde)

Dans la catégorie ONG dans le monde

Yémen: 600 000 cas de choléra à venir en 2017

24-07-2017 dans ONG dans le monde
L'épidémie de choléra au Yémen, qui a déjà fait plus de 1800 morts dans le pays en guerre, pourrait atteindre le seuil de 600 000 cas en 2017, a averti dans un communiqué publié le 23 juillet le Comité international de la Croix-Rouge

Lire plus ›

Eau potable: plus de 2 milliards de personnes dans le monde n'y ont pas accès

13-07-2017 dans ONG dans le monde
Environ 2,1 milliards de personnes, soit 30% de la population mondiale, n'ont toujours pas accès à des services d'alimentation domestique en eau potable et 4,5 milliards ne disposent pas de services d'assainissement gérés en toute sécurité.

Lire plus ›

Birmanie: lynchage d'un musulman rohingya par une foule bouddhiste

7-07-2017 dans ONG dans le monde
Un membre de la minorité musulmane rohingya a été lynché et six autres blessés par une foule bouddhiste en Birmanie, dernier cas de violences religieuses dans ce pays en proie à un bouddhisme radical.

Lire plus ›

Yémen: la plus grave épidémie de choléra au monde selon l'UNICEF et l'OMS

26-06-2017 dans ONG dans le monde
Le Yémen est aujourd'hui confronté à la plus grave épidémie de choléra au monde, avec plus de 200 000 cas suspects enregistrés et le nombre augmentent en moyenne de 5 000 cas par jour, ont averti le 24 juin deux agences des Nations Unies.

Lire plus ›

Menu secondaire

 

 

Menu de navigation 2