Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

(Crédit Photo: Helena Carplo / IRIN News)

Venezuela:l'ONU dénonce un usage excessif de la force

8-08-2017 dans ONG dans le monde

L’ONU a de nouveau condamné le 8 août « l’usage excessif de la force » et a accusé les forces de sécurité vénézuéliennes d’avoir causé la mort d’au moins soixante-treize manifestants antigouvernementaux.

Une trentaine d’autres morts serait imputée à des groupes armés progouvernementaux, qui circulent à moto en brandissant des armes à feu.

« Depuis le début des manifestations, en avril, on constate une tendance évidente à l’usage excessif de la force à l’encontre des manifestants, a déclaré dans un communiqué le Haut-commissaire aux droits humains, Zeid Ra’ad Al-Hussein.Plusieurs milliers de personnes ont été placées en détention arbitraire, beaucoup auraient été victimes de mauvais traitements et même de torture. »

L’enquête n’a pas pu être menée sur place, les autorités vénézuéliennes ayant refusé l’accès du pays aux enquêteurs de l’ONU.

Mais M. Zeid a chargé une équipe de spécialistes des droits humains d’interviewer à distance cent trente-cinq victimes et leurs familles, ainsi que des témoins, des journalistes, des avocats, des médecins, et des membres du bureau de la procureure générale.

« Ces violations se produisent alors même que s’effondre l’Etat de droit au Venezuela, dans un climat d’attaques constantes du gouvernement contre l’Assemblée nationale et contre la procureure générale. Les responsables gouvernementaux les plus haut placés sont responsables des violations des droits enregistrées par nos services ».

Aucun chiffre officiel ne permet d’établir le nombre de personnes détenues. Mais « des estimations fiables suggèrent qu’entre le 1er avril, date à laquelle ont commencé les manifestations de masse, et le 31 juillet, plus de 5 051 personnes ont été placées en détention arbitraire », écrit le Haut-commissariat.

M. Zeid a exhorté les autorités de Caracas à « stopper sans délai tout recours excessif à la force contre les manifestants, à mettre un terme aux détentions arbitraires et à libérer toutes les personnes détenues arbitrairement ». Mardi, la Cour suprême du Venezuela a annoncé la condamnation à quinze mois de prison de Ramon Muchacho, maire du district de Chacao, dans l’est de Caracas, bastion de l’opposition. En savoir plus sur

(Source: Le Monde)

Dans la catégorie ONG dans le monde

Inde: la pollution aurait fait perdre 10 ans d'espérance de vie aux habitants de New Delhi

23-11-2018 dans Asie-Pacifique
Les résidents de la capitale indienne, New Delhi, auraient perdu en moyenne près de dix années d'espérance de vie à cause de la pollution de l'air aux particules fines.

Lire plus ›

Arabie saoudite: Amnesty dénonce la torture des militants des droits de l'Homme

21-11-2018 dans Moyen-Orient
Des militants saoudiens des droits de l'homme ont été torturés et harcelés sexuellement lors de leur détention, a dénoncé Amnesty International le 20 novembre.

Lire plus ›

Yémen: risque de famine imminente

24-10-2018 dans ONG dans le monde
Le chef de l'humanitaire des Nations Unies, Mark Lowcock, a lancé un cri d'alarme le 23 octobre devant le Conseil de sécurité sur le risque que la famine affecte la moitié de la population du Yémen, soit 14 millions de personnes.

Lire plus ›

Nicaragua: répression et représailles passent inaperçues

14-09-2018 dans ONG dans le monde
La liberté d'expression est dangereusement menacée au Nicaragua et requiert une action urgente de la part de la communauté internationale, a prévenu le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) dans un rapport rendu public le 29 août.

Lire plus ›

 

Pour les Fêtes, élargissez vos horizons avec le Magazine Sans Frontières!

Publiée par Magazine Sans Frontières sur Jeudi 6 décembre 2018

Menu secondaire

 
 

Menu de navigation 2