Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

Syrie: le bilan de l'attaque chimique grimpe à 72 morts dont 20 enfants

Syrie: le bilan de l'attaque chimique grimpe à 72 morts dont 20 enfants

5-04-2017 dans ONG dans le monde

ATTENTION CERTAINES IMAGES DE CETTE VIDÉO PEUVENT CHOQUER.

Premières images suite à la possible attaque au gaz chimique dans le nord-ouest du pays:

Le bilan de l’attaque «chimique» contre une ville syrienne s’est élevé à 72 morts, dont 20 enfants, selon un nouveau bilan de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) le 5 avril.

«Il y a également 17 femmes parmi les victimes et le bilan pourrait encore augmenter car il y a des personnes disparues», a précisé l’OSDH qui avait auparavant rapporté un bilan de 58 morts.

Ces dizaines de personnes dont des enfants, le corps saisi de convulsions et peinant à respirer sous leurs masques à oxygène, ont péri dans un raid aérien mené le 4 avril sur Khan Cheikhoun, un fief rebelle et jihadiste du nord-ouest syrien.

Selon des médecins sur place, les symptômes relevés sur les patients sont similaires à ceux constatés sur des victimes d’une attaque chimique, notamment avec des pupilles dilatées, des convulsions et de la mousse sortant de la bouche.

Moscou a pris la défense de Damas : un communiqué du ministère russe de la Défense affirme que l’aviation syrienne a frappé un «entrepôt terroriste» abritant «un atelier de fabrication de bombes, avec des substances toxiques». Le ministère, qui ne précise pas si l’aviation syrienne avait frappé volontairement ou par accident cet entrepôt, ajoute : «l’arsenal d’armes chimiques a été livré par des combattants venant d’Irak» et qualifie ses informations d'«entièrement fiables et objectives».

L’opposition syrienne a accusé le «régime du criminel Bachar» d’avoir perpétrée cette attaque, avec des «obus» contenant du «gaz toxique».

L’attaque a soulevé une vague d’indignation internationale, plusieurs pays occidentaux mettant en cause le régime de Bachar al-Assad. Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont présenté le 4 avril un projet de résolution condamnant l’attaque chimique en Syrie et appelant à une enquête complète et rapide, à la veille d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU.

(Avec Libération, Le Monde, L'Obs, ONU)

Mots-clés : osdh , syrie , attaque chimique

Dans la catégorie ONG dans le monde

Inde: la pollution aurait fait perdre 10 ans d'espérance de vie aux habitants de New Delhi

23-11-2018 dans Asie-Pacifique
Les résidents de la capitale indienne, New Delhi, auraient perdu en moyenne près de dix années d'espérance de vie à cause de la pollution de l'air aux particules fines.

Lire plus ›

Arabie saoudite: Amnesty dénonce la torture des militants des droits de l'Homme

21-11-2018 dans Moyen-Orient
Des militants saoudiens des droits de l'homme ont été torturés et harcelés sexuellement lors de leur détention, a dénoncé Amnesty International le 20 novembre.

Lire plus ›

Yémen: risque de famine imminente

24-10-2018 dans ONG dans le monde
Le chef de l'humanitaire des Nations Unies, Mark Lowcock, a lancé un cri d'alarme le 23 octobre devant le Conseil de sécurité sur le risque que la famine affecte la moitié de la population du Yémen, soit 14 millions de personnes.

Lire plus ›

Nicaragua: répression et représailles passent inaperçues

14-09-2018 dans ONG dans le monde
La liberté d'expression est dangereusement menacée au Nicaragua et requiert une action urgente de la part de la communauté internationale, a prévenu le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) dans un rapport rendu public le 29 août.

Lire plus ›

 

Pour les Fêtes, élargissez vos horizons avec le Magazine Sans Frontières!

Publiée par Magazine Sans Frontières sur Jeudi 6 décembre 2018

Menu secondaire

 
 

Menu de navigation 2