Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

(Crédit Photo OCHA/Gemma Connell)

Soudan du Sud: les femmes et les filles confrontées à un risque élevé d'agression sexuelle

20-04-2017 dans Droits de l'homme

Selon la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), sans le retour à la paix, des millions de personnes au Soudan du Sud auront faim et des millions de femmes et de filles pourraient être violées, notamment lorsqu'elles sont à la recherche de nourriture.

« Alors que les travailleurs humanitaires continuent de faire tout leur possible pour atténuer les souffrances, il n'en demeure pas moins que les armes ne sont pas silencieuses et que la situation humanitaire va continuer de se détériorer », a déclaré le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général et Coordonnateur humanitaire au Soudan du Sud, Eugene Owusu.

S'exprimant le 19 avril devant des journalistes à Juba au sujet de la violence et de l'insécurité alimentaire, M. Owusu a noté que 7,5 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire et environ 3,5 millions ont été forcées de fuir leurs domiciles.

Les cas d'agressions sexuelles et de violences liées au genre ont augmenté de 64% en 2016 par rapport à l'année précédente, selon une enquête récente citée par M. Owusu.

« Dans un contexte d'impunité rampante, une peur majeure pour les femmes et les enfants dans ce pays est malheureusement d'être violé », a-t-il souligné. « La violence est également une préoccupation pour les travailleurs humanitaires qui cherchent à fournir de l'aide », a ajouté le haut responsable de l'ONU.

Il a exhorté les autorités à assurer un accès libre, sûr et sans entrave à toutes les régions du pays afin d'éviter la propagation de la famine. Il a noté des difficultés récurrentes pour atteindre les personnes dans le besoin à cause de l'insécurité et des refus d'accès.

En outre, au moins 83 travailleurs humanitaires ont été tués dans le pays depuis le début de la guerre civile en décembre 2013.

Seulement 27% des 1,6 milliard de dollars nécessaires ont été reçus jusqu'à présent, selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

(Source: ONU)

Dans la catégorie Droits de l'homme

Esclavage en Libye: « Tout le monde savait », dénoncent des ONG

7-12-2017 dans Droits de l'homme
Certaines ONG dénoncent l'hypocrisie de la communauté internationale à la suite des révélations faites le 14 novembre par la journaliste Nima Elbagir sur la chaîne américaine CNN, concernant la vente aux enchères nocturne de migrants destinés à l'esclavage en Libye.

Lire plus ›

Afrique du Sud: manifestation contre les attaques de fermiers blancs

27-11-2017 dans Droits de l'homme
Des centaines de fermiers blancs ont défilé le 25 novembre dans les rues de Pretoria, la capitale sud-africaine, pour protester contre les violences visant leur communauté. Ils accusent le gouvernement national de ne pas les protéger.

Lire plus ›

Libye: l'ONU dénonce les conditions de détention des migrants

14-11-2017 dans Droits de l'homme
Dans un communiqué rendu public à Genève, le Haut-Commissaire a jugé « inhumaine » la coopération de l'Union européenne (UE) avec la Libye pour endiguer le flux de migrants en Méditerranée.

Lire plus ›

Kenya: la police contredit les ONG

16-10-2017 dans ONG en Afrique
Human Rights Watch et Amnesty International ont conjointement indiqué le 15 octobre qu'au moins 30 personnes ont perdu la vie du fait des violences policières au cours des récentes manifestations dans le pays.

Lire plus ›

Menu secondaire

 

 

Menu de navigation 2