Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

Somalie: Une infirmière allemande de la Croix-Rouge enlevée

Somalie: Une infirmière allemande de la Croix-Rouge enlevée

2-05-2018 dans ONG en Afrique

Une infirmière allemande du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a été enlevée le 2 mai au soir, dans les locaux de l’organisation à Mogadiscio par des hommes en armes qui ont bénéficié de complicités internes, selon les premiers éléments de l’enquête.

« Nous sommes profondément inquiets pour la sécurité de notre collègue », a déclaré dans un communiqué Daniel O’Malley, directeur adjoint du CICR pour la Somalie.

« C’est une infirmière qui travaille tous les jours pour sauver des vies et soigner les gens les plus vulnérables en Somalie », a-t-il ajouté.

Le CICR a indiqué être « en contact avec les autorités pour essayer d’obtenir sa libération ».

Selon des Somaliens travaillant pour le CICR les ravisseurs avaient pénétré dans l’enceinte de l’ONG par une porte située à l’arrière et emmené de force l’infirmière dans un véhicule.

« Il y a une enquête en cours et les premiers éléments obtenus conduisent pour le moment à penser que l’un des gardes de sécurité [des locaux du CICR] est impliqué dans l’enlèvement », a déclaré à la presse le porte-parole du ministère de la sécurité Abdilaziz Ali Ibrahim.

Cet enlèvement constitue la deuxième attaque en moins de deux semaines contre un employé du CICR. Abdulhafid Yusuf Ibrahim, un Somalien qui travaillait pour l’organisation depuis cinq mois, a été tué le 25 mars dans l’explosion d’un engin piégé placé sous son véhicule alors qu’il quittait les locaux du CICR.

Les enlèvements d’étrangers, souvent travailleurs humanitaires ou journalistes, se sont raréfiés ces dernières années en Somalie mais demeurent toujours une menace. Ils sont le plus souvent le fait de milices ou des islamistes radicaux chabab, qui négocient leur libération contre d’importantes rançons, parfois au terme de plusieurs années de captivité.

Les Chabab tentent depuis 2007 de renverser le fragile gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale et par les plus de 20 000 hommes de la force de l’Union africaine, l’Amisom.

Les organisations humanitaires internationales, qui s’appuient dans leurs équipes sur de nombreux Somaliens, sont considérées par les Chabab comme des soutiens du gouvernement fédéral.

(Source: LeMonde.fr)

Dans la catégorie ONG en Afrique

RDC: le gouvernement congolais envisage d'exploiter du pétrole dans deux parcs naturels

4-05-2018 dans ONG en Afrique
Le gouvernement congolais envisage des exploitations pétrolières dans deux parcs naturels classés à l'Unesco en République démocratique du Congo (RDC), a indiqué le 3 mai l'ONG britannique Global Witness qui cite des lettres confidentielles.

Lire plus ›

Oxfam: après le scandale sexuel, Desmond Tutu démissionne de son rôle d'ambassadeur

15-02-2018 dans ONG en Afrique
Le prix Nobel de la paix sud-africain, Desmond Tutu, renonce à son rôle d'ambassadeur auprès d'Oxfam après les révélations sur un scandale sexuel impliquant des personnels de l'ONG en Haïti.

Lire plus ›

Tunisie : des ONG dénoncent l'absence de libertés fondamentales

8-02-2018 dans ONG en Afrique
Le Collectif civil pour les libertés individuelles, collectif d'ONG locales et internationales, a dénoncé le 7 février l'absence de libertés fondamentales en Tunisie en se basant sur l'arrestation et l'emprisonnement de certaines personnes qui sont empêchées de s'exprimer,…

Lire plus ›

Centrafrique : au moins 25 000 nouveaux déplacés

9-01-2018 dans Humanitaire
Entre 25 000 et 30 000 personnes ont fui les combats entre groupes armés qui ont lieu depuis le 27 décembre 2017 autour de la ville de Paoua, dans le nord-ouest de la Centrafrique, selon l'AFP.

Lire plus ›

Menu secondaire

 

 

Menu de navigation 2