Niveau du haut

Le magazine international de référence depuis 2008!

Éthiques et Sociétés Communication

(Photo PNUD Somalie/Said Isse)

Somalie: sécheresse et crise alimentaire pour 2 millions de personnes

17-05-2019 dans Afrique

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a émis le 15 mai une alerte sur la Somalie où près de 2,2 millions de personnes seront confrontées à une grave crise alimentaire entre juillet à septembre en raison de la sécheresse.

Le nombre de personnes souffrant de la faim cette année dans ce pays de la Corne de l’Afrique devrait augmenter au-delà des 40% estimés au début de l'année 2019.

« Les pluies en avril et au début du mois de mai peuvent maintenir ou détruire la sécurité alimentaire du pays pour l'année entière car elles sont cruciales en vue de préparer la principale récolte annuelle, après la saison du "gu" ou saison pluvieuse », a déclaré Mario Zappacosta, economiste à la FAO et responsable du Système mondial d'information et d'alerte rapide (SMIAR).

D'après l'alerte de la FAO, la détérioration des niveaux de nutrition constitue également une vive source d'inquiétude. Les taux de malnutrition aigüe et le nombre d'enfants souffrant de malnutrition aigüe admis dans des centres d'alimentation thérapeutique ont fortement augmenté en 2019.

« Un manque notable de pluies en avril et au début du mois de mai a eu pour effet d'assécher 85% des terres cultivables du pays et selon les dernières prévisions, la nourriture cultivée lors de la saison du "gu" devrait être inférieure à la moyenne et en baisse de 5% », a expliqué M. Zappacosta.

Les dernières projections prévoient la pire vague de sécheresse jamais connue depuis des années. Quelques pluies sont attendues en mai mais elles seront insuffisantes et tomberont trop tard pour les cultures et pour contribuer au rétablissement des pâturages avant que la saison sèche ne commence. Dans la région de Shabeellaha Hoose (sud du pays), qui produit plus de 60% du maïs cultivé lors de la saison du "gu", la vague de sécheresse est toujours d'actualité avec uniquement quelques pluies sporadiques tombées fin avril et au début du mois de mai.

La vague de sécheresse et l'épuisement rapide des stocks alimentaires en Somalie, auxquels s'ajoutent la baisse des opportunités d'emploi et le faible coût de la main d'œuvre des agriculteurs, les pénuries de produits animaux dans les zones pastorales, la réduction de l'aide humanitaire, ainsi que la recrudescence des conflits, ont depuis le début de l'année 2019 eu pour effet de rapidement détériorer la situation de la sécurité alimentaire dans le pays.

La FAO intensifie ses interventions afin d'empêcher que la situation humanitaire, déjà alarmante, ne se détériore davantage. L’agence onusienne a besoin d’urgence de davantage de fonds pour venir en aide aux 2 millions de personnes affectées par la sécheresse cette année.

(Source: ONU)

Dans la catégorie Afrique

Libye: l'instabilité du pays complique la réponse nationale

22-06-2020 dans Coronavirus
Les divisions au sein du pouvoir libyen fragilisent la réponse nationale au coronavirus, alors même qu'un foyer d'ampleur indéterminé a été signalé dans le sud du pays.

Lire plus ›

Cameroun: multiplication des attaques contre les humanitaires

10-06-2020 dans Afrique
La Coordonnatrice humanitaire des Nations unies au Cameroun, Allegra Baiocchi, s'est dite « profondément préoccupée par l'intensification du harcèlement, des attaques, des enlèvements et des extorsions dont sont victimes les travailleurs humanitaires dans les régions du Nord-Ouest et…

Lire plus ›

Afrique de l'Ouest:l'OMS préoccupée par l'augmentation des cas de Covid-19

1-05-2020 dans Coronavirus
Alors que le nombre de cas de Covid-19 en Afrique continue de croître lentement, la branche africaine de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est inquiétée le 30 avril de l'augmentation des cas de Covid-19 en Afrique de l'Ouest.

Lire plus ›

Soudan du Sud: les civils affamés délibérément, rapporte l'ONU

9-03-2020 dans Afrique
Des millions de civils sud-soudanais ont été intentionnellement privés d'accès aux services de base et beaucoup sont volontairement affamés, tandis que les revenus de l'État ont été détournés par les responsables politiques du pays, selon un rapport de la Commission des droits de l'homme…

Lire plus ›

Magazine en cours




Téléchargez ici

Menu secondaire

 
 
 

Menu de navigation 2