Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

(Crédit Photo: ONUSIDA)

Sida: le taux de mortalité divisé par deux depuis 2005

21-07-2017 dans Bonnes nouvelles

Plus de la moitié des personnes porteuses du VIH (53%) ont désormais accès à un traitement, et les décès liés au sida ont diminué depuis 2005, selon un nouveau rapport publié le 20 juillet par l'ONUSIDA.

En 2016, sur les 36,7 millions de personnes porteuses du VIH, 19,5 millions ont eu accès au traitement et les décès liés au sida ont chuté de 1,9 million en 2005 à 1 million en 2016. Si cette tendance continue, l'objectif mondial de 30 millions de personnes en traitement d'ici 2020 sera atteint.

« Nous avons atteint l'objectif 2015 de 15 millions de personnes sous traitement et nous sommes en train de doubler ce chiffre, pour arriver à 30 millions et atteindre l'objectif 2020 », s'est félicité le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé.

« Nous allons continuer à progresser pour atteindre toutes les personnes qui en ont besoin et honorer notre engagement de ne laisser personne de côté ».

La région enregistrant les plus importants progrès est l'Afrique de l'Est et l'Afrique Australe, la plus affectée par le VIH et qui compte plus de la moitié de toutes les personnes porteuses du VIH.

Depuis 2010 les décès ont chuté de 42%. Les nouveaux cas d'infection ont chuté de 29%, avec une baisse de 56% des nouveaux cas d'infection parmi les enfants pour la même période, un succès remarquable, dû aux traitements du VIH et aux efforts de prévention, mettant ainsi l'Afrique de l'Est et l'Afrique Australe sur la voie de l'éradication de l'épidémie de sida.

Le rapport, intitulé En finir avec le sida : progresser vers les cibles 90-90-90, fournit une analyse détaillée de l'état d'avancement et des défis vers la réalisation des cibles 90-90-90. Les cibles ont été fixés en 2014 afin d'accélérer les progrès pour qu'en 2020, 90% des personnes porteuses du VIH soient informées de leur séropositivité, 90% de toutes les personnes diagnostiquées séropositives aient accès à une thérapie antirétrovirale soutenue, et 90% de toutes les personnes ayant accès au traitement antirétroviral soient viro-inactivées.

Le rapport montre qu'en 2016 plus des deux tiers (70%) des personnes porteuses du VIH étaient informées de leur séropositivité. De toutes les personnes porteuses du VIH 77% avaient accès au traitement, et 82% des personnes sous traitement étaient viro-inactivées, protégeant leur état de santé et aidant à la prévention de la transmission du virus.

L'Afrique de l'Est et l'Afrique australe, l'Europe de l'Ouest et l'Europe centrale, ainsi que l'Amérique latine devraient atteindre les cibles 90-90-90 d'ici 2020.

(Source: ONU)

Dans la catégorie Bonnes nouvelles

Prix Nobel de la paix:Denis Mukwege, gynécologue congolais, et Nadia Murad, militante yézidie, récipiendaires

5-10-2018 dans Bonnes nouvelles
Le prix Nobel de la paix a été attribué, le 5 octobre, au gynécologue congolais Denis Mukwege et à la militante yézidie Nadia Murad, ex-esclave de l'organisation Etat islamique (EI), « pour leurs efforts pour mettre fin à l'emploi des violences sexuelles en tant qu'arme de guerre…

Lire plus ›

Le Magazine Sans Frontières s'associe avec l'Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

17-09-2018 dans Bonnes nouvelles
La rédaction du magazine Sans Frontières est fière de vous annoncer son partenariat avec l'Institut d'études internationales de Montréal (IEIM). Cette union de forces ne pourra être qu'enrichissante pour vous, lecteurs, car à la fois le magazine et l'Institut s'engagent à…

Lire plus ›

Nigeria :183 enfants, enlevés par Boko Haram, libérés

10-07-2018 dans Bonnes nouvelles
Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) s'est félicité le 9 juillet de la libération de 183 enfants par les forces armées nigérianes, à Maiduguri, dans l'Etat de Borno, au nord-est du Nigeria.

Lire plus ›

Nigeria : 76 écolières de Dapchi libérées

22-03-2018 dans Bonnes nouvelles
Les autorités nigérianes ont annoncé la libération de 76 écolières de Dapchi (État de Yobe) le 21 mars, après un mois de captivité au sein de Boko Haram. Parmi les 110 jeunes filles de 10 à 18 ans enlevées le 19 février dernier, certaines seraient décédées.

Lire plus ›

 

Pour les Fêtes, élargissez vos horizons avec le Magazine Sans Frontières!

Publiée par Magazine Sans Frontières sur Jeudi 6 décembre 2018

Menu secondaire

 
 

Menu de navigation 2