Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

Sénégal et Algérie: le rapport annuel d'Amnesty International critiqué

Sénégal et Algérie: le rapport annuel d'Amnesty International critiqué

26-02-2018 dans Droits de l'homme

Les gouvernements du Sénégal et d’Algérie n’ont visiblement pas apprécié les chapitres sur leur pays respectif dans le plus récent rapport annuel de l’ONG Amnesty International (AI).

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères algérien, Abdelaziz Benali Cherif, a même remis en cause « l’autorité morale » d’Amnesty dans un communiqué publié le 25 février.

Il y soutient que « les allégations se rapportant à l’exercice des droits de liberté d’expression et de réunion, de la liberté d’association, de la liberté de religion et de conviction, ou encore des droits des réfugiés, des migrants et des travailleurs s’inscrivent en droite ligne des errements auxquels nous a malheureusement habitués AI, errements qui disqualifient irrémédiablement ce rapport dont le manque de cohérence, résultat de l’amateurisme tout autant que des préoccupations médiatiques immédiates d’AI, est foncièrement évident ».

Le même jour, le premier ministre du Sénégal, Mahammed Boun Abadallah Dionne, a accusé Amnesty de chercher à « casser » la société sénégalaise, en voulant « nous imposer des droits humains contraires à nos valeurs ».

Il fait référence au droit des personnes LGBTI (lesbiennes, gais, bisexuelles, transgenres ou intersexuées), qui sont selon le rapport 2017-2018 d’AI « la cible de discriminations, en particulier dans l’accès aux services de santé et à la justice » au pays de la Teranga. « Aucune ONG ne peut nous imposer l’homosexualité. Nous ne l’accepterons pas. (…) Il y a des politiciens qui se cachent derrière des ONG », a conclu le premier ministre.

(Sources : Afrik.com, Liberté-Algérie, Senxibar.com)

Dans la catégorie Droits de l'homme

Egypte: «une prison ouverte» selon un Amnesty International

16-11-2018 dans Droits de l'homme
Le responsable de campagne sur l'Egypte pour Amnesty International et directeur des programmes d'une ONG égyptienne pour les droits et les libertés, Hussein Baoumi, s'est exprimé le 12 novembre dans le journal Middle East au sujet des violations des droits de l'homme.

Lire plus ›

Tanzanie: le président Magufuli conseille aux femmes d'arrêter la contraception

16-09-2018 dans Droits de l'homme
Le 9 septembre, le président tanzanien John Magufuli a appelé les femmes à « abandonner » tout moyen de contraception, estimant qu'il est important de se reproduire.

Lire plus ›

Maroc: entrée en vigueur d'une loi contre les violences faites aux femmes

13-09-2018 dans Droits de l'homme
Une loi contre les violences faites aux femmes est entrée officiellement en vigueur le 12 septembre au Maroc, après des années de vifs débats et au moment où une affaire de viol collectif suscite l'émoi dans le pays.

Lire plus ›

Rentrée: 4 millions d'enfants réfugiés ne sont pas scolarisés selon le HCR

30-08-2018 dans Droits de l'homme
À l'occasion de la rentrée scolaire, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) déplore dans un rapport publié le 29 août que quatre millions d'enfants réfugiés ne vont pas à l'école.

Lire plus ›

 

Pour les Fêtes, élargissez vos horizons avec le Magazine Sans Frontières!

Publiée par Magazine Sans Frontières sur Jeudi 6 décembre 2018

Menu secondaire

 
 

Menu de navigation 2