Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

Nouvelles d'humanitaires

Recommandé par Sans Frontières : Nouvelles d'humanitaires

Nouvelles d’humanitaires

Oubliez les Musso, Lévy et autres romans populaires et prenez le temps, durant cette saison estivale, de vous plonger dans les Nouvelles d’humanitaires. Vous ne le regretterez pas. C’est le genre de lecture que l’on recommande à ses proches, car elle pousse à la réflexion et peut-être même, mener à une profonde remise en question.

Ils sont onze. Des femmes et des hommes qui ont décidé de raconter leur histoire, ou du moins qui nous livrent un bout de leur chemin et de leur expérience humanitaire. Mais attention, on n’assiste pas là à un défilement de récits formatés comme nous offrent parfois les vidéos de recrutement des grandes ONG. Loin de la publicité-spectacle et des amalgames auxquels nous ont habitués les organisations qui œuvrent dans l’humanitaire, cet ouvrage nous amène au fil des pages à la découverte d’anecdotes humaines et personnelles parfaitement mises en contexte. Cette liberté de ton donne parfois des histoires inégales, mais chaque lecteur y trouvera forcément son compte. On se laisse rapidement emporter dans ce tourbillon narratif, sautant d’une aisance plaisante, d’une nouvelle à une autre, d’un continent à un autre.

Parfois très subjectifs, parfois plus politiques, ces récits nous donnent un aperçu plutôt réussi de la variété des enjeux et de la complexité du travail humanitaire. C’était d’ailleurs l’objectif de François Audet, le directeur de l’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaire de l’Université du Québec à Montréal. Il a eu l’idée de cet ouvrage en constatant que « les relations humaines et l’humanisme à la base de l’humanitaire » avaient disparu sous le rouleau compresseur du marketing de masse que nous livrent les ONG.

Dans cette volonté de retour aux sources, ce recueil nous offre à découvrir des personnages principaux, réels, humains, faillibles, qui nous ressemblent… À la différence qu’ils ont décidé de franchir le pas, d’aller à la rencontre d’autrui, de confronter leur réalité à celles des autres au nom d’une vocation.

D’une première mission marquante à Bangui et à Kabo en Centrafrique, on survole l’Angola d’après-guerre des années 2000, puis on vit le changement de destin déchirant d’un enfant au Liberia, conséquence injuste de la guerre civile. On part à la rencontre d’une mère qui a perdu son fils lors d’un bombardement en Afghanistan – exemple poignant d’un « dommage collatéral ». On s’arrête dans la bande de Gaza où l’on côtoie de près la population palestinienne, qui nous donne son point de vue sur les ONG de terrain. Puis, retour sur le continent africain, on assiste à une vive tension entre clans lors d’une distribution de semences et d’outils en plein marasme soudanais. On navigue ensuite en eaux birmanes pour reconstruire des habitations après le passage du cyclone Nargis, avant d’atterrir dans le Niger affamé de 2005 où la visite désolante de diplomates se heurte à la réalité de la malnutrition. D’un rêve perdu afghan dissimulé derrière un grillage en tissu, on côtoie les rêves brisés de femmes et de filles victimes de violences au Darfour. Le voyage se termine par une incarnation haïtienne de cette partie de l’humanité qui vit et meurt en silence.

Au fil des pages, les idéaux et les préjugés – les nôtres comme ceux des protagonistes – éclatent contre le mur de la réalité du terrain. Des visages se dessinent petit à petit sur les chiffres alarmants de nombreux conflits qui perdurent. Dans certaines nouvelles, on arrive même à sentir la poussière, la sueur et la fébrilité. On ressent aussi les doutes, la frustration et la colère du travailleur humanitaire qui se heurte aux nécessaires critères objectifs, mais aussi aux questionnements moraux et existentiels qui se bousculent inévitablement dans sa tête. Témoins de premier plan de l’injustice sous toutes ses formes, les auteurs reviennent de mission avec un trop-plein d’émotions : le retour difficile dans un monde d’abondance, de gaspillage et de routine est abordé sans complaisance afin de souligner l’absurdité du monde moderne.

En refermant ce livre, chacun jugera du caractère héroïque ou non de ces femmes et hommes qui ont décidé de partir à la rencontre de l’autre. Il ne s’agit pas là d’un recueil pour convaincre, mais avant tout d’instants figés de ce qu’est réellement le quotidien de milliers de travailleurs humanitaires à travers le monde. Une chose est sûre, l’humanitaire y retrouve ses lettres de noblesse, celles de l’alliance intime entre humain, humanisme et autrui.

Pour se procurer le livre, cliquez ici: Nouvelles d’humanitaires
Sous la direction de François Audet, Éditions Les Malins, Montréal, 2016, 264 pages.

Dans la catégorie Numéro 34 - Magazine humanitaire

Éditorial: Jour de vaccin

C'est l'histoire d'une quinzaine d'enfants de moins de 5 ans qui se font vacciner contre la rougeole… Rien d'extraordinaire ici. Ce récit est banal, sans aucun intérêt médiatique s'il se déroulait à Montréal ou à Paris. Sauf qu'il se passe dans le village reculé…

Lire plus ›

Urgence: Une famine aux multiples visages

La famine qui s'étend actuellement du Nigeria au Yémen en passant par la Somalie et le Soudan du Sud menace plus de 20 millions de personnes. Comment répondre efficacement à cette crise d'une ampleur inédite, dont les causes et les contextes varient énormément d'une région à l'autre?…

Lire plus ›

Environnement:Guerre d'ONG au Cameroun sur fond de forêts ancestrales

Le torchon brûle depuis plus de 25 ans entre les ONG Survival International et le Fonds mondial pour la nature – mieux connu sous son acronyme anglophone WWF –concernant le Cameroun. Mais les évènements se sont accélérés en 2016, lorsque Survival a déposé une plainte contre le WWF.

Lire plus ›

Dossier Haïti: Des mois après Matthew, l'insécurité alimentaire persiste

L'ouragan Matthew a frappé les côtes haïtiennes dans la nuit de 3 au 4 octobre 2016. Malgré tous les efforts fournis depuis par les autorités nationales et l'assistance de la communauté internationale, la situation alimentaire demeure toujours alarmante dans les zones les plus affectées…

Lire plus ›

 

Pour les Fêtes, élargissez vos horizons avec le Magazine Sans Frontières!

Publiée par Magazine Sans Frontières sur Jeudi 6 décembre 2018

Menu secondaire

 
 

Menu de navigation 2