Niveau du haut

Le magazine international de référence depuis 2008!

Éthiques et Sociétés Communication

Point lecture: Raconter l'ailleurs

Point lecture: Raconter l'ailleurs

Par Benoîte Labrosse

Algérie, Rwanda, Arabie saoudite, Égypte. Iran, Pakistan, Afghanistan, Syrie, Liban, Mali… Durant plus de 25 ans, Michèle Ouimet a sillonné la planète pour raconter aux lecteurs du quotidien montréalais La Presse la réalité de nombreuses guerres, révolutions et crises humanitaires, mais avant tout la vie quotidienne des habitants affectés par elles.

« Lorsque l’article était publié, tout paraissait si simple, si lisse, alors que derrière les mots sagement alignés, palpitait tout un monde. C’est ce monde, si loin du nôtre, que je raconte dans ce livre », écrit-elle en ouverture de Partir pour raconter. En plus d’être un condensé de géopolitique moderne, cet ouvrage autobiographique contient ainsi une galerie de portraits de gens qu’elle a rencontrés sur le terrain.

La journaliste revient en détails sur les dessous de ses reportages et sur l’évolution des conditions dans lesquelles elle les a réalisés — merci aux avancées technologiques ! —, mais surtout sur ceux qui l’ont aidé à exercer son métier dans des conditions pour le moins risquées. Parfois au péril de leur sécurité dans le cas de fixeurs, dont certains ont payé de leur vie. Plusieurs autres ont dû quitter leur pays sans espoir d’y retourner.

D’ailleurs, l’auteure est elle-même persona non grata en Algérie, en Iran, en Syrie et au Pakistan à la suite de ses reportages exposant des situations douteuses ou encore des gestes canadiens pas très reluisants. Elle avoue aussi sans détour comment sa santé, à la fois physique et psychologique, n’est pas ressortie indemne de ses choix professionnels.

Les habitués de La Presse retrouveront avec bonheur la plume de Mme Ouimet – qui a pris sa retraite au printemps 2018 –, dans un style à la fois plus personnel et plus revendicateur. « Je vis mal avec l’indifférence des gens qui zappent quand ils voient des images de guerre à la télévision ou qui refusent de lire les journaux parce que toute cette misère leur rentre dedans et bouscule leur vie tranquille », écrit-elle en faisant référence à la guerre en Syrie, où elle s’est rendue en 2012 et 2013. « Comment peut-on rester indifférence face à cette guerre qui s’éternise ? », s’interroge-t-elle avec colère.

« Écrire, c’est la seule chose que je sais faire », répète souvent Michèle Ouimet. Nous nous permettons d’ajouter « faire réfléchir » à la description si réductrice de cette grande reporter, qui vient tout juste de recevoir le prestigieux prix Judith-Jasmin Hommage de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec pour l’ensemble de sa carrière.

Partir pour raconter
Michèle Ouimet
Les Éditions du Boréal
296 pages

Dans la catégorie Numéro 44 (Déc 2019-Fév 2020)

Éditorial: Les indignés se font entendre

Indignez-vous ! interjetait le diplomate et militant français Stéphane Hessel dans son désormais célèbre essai paru en 2010, qui reprenait l'idée d'engagement personnel comme moyen de lutter, entre autres, contre les inégalités socioéconomiques. L'ancien résistant, disparu en…

Lire plus ›

Point de vue: Iran et Arabie saoudite, un jeu à somme nulle ?

Les relations entre les deux puissances musulmanes imposantes de la région du Golfe que sont l'Iran et l'Arabie saoudite sont traversées par l'entrechoquement de leurs visions de soi et de leurs légitimités doctrinales et idéologiques. Elles sont en outre animées par leur course sectaire…

Lire plus ›

Entrevue: Quelle vision internationale pour le Québec?

Dès sa nomination, il y a un peu plus d'un an, la ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, a été avertie par le premier ministre François Legault : l'action provinciale à l'international, tout comme celle du réseau de ses représentations…

Lire plus ›

Droits de la femme en Côte d'Ivoire: Apprendre à dire « J'ai le droit ! »

Les Objectifs de développement durable des Nations unies, surnommés l'Agenda 2030, reconnaissent l'importance de garantir l'égalité d'accès des femmes et des filles à un travail décent et à la représentation dans les processus de prise de décisions politiques et économiques…

Lire plus ›

Magazine en cours




Téléchargez ici

Menu secondaire

 
 
 

Menu de navigation 2