Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

(Crédit Photo: OMS/Jim Holmes)

Madagascar: panique suite à des cas mortels de peste

10-10-2017 dans ONG en Afrique

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé le 6 octobre fournir 1,2 million de doses d'antibiotiques pour lutter contre la peste qui frappe Madagascar, et 244 000 doses supplémentaires sont attendues dans les jours à venir.

«Si elle est détectée à temps, la peste est une maladie curable », a déclaré dans un communiqué le Dr Charlotte Ndiaye, Représentante de l'OMS à Madagascar. « Nos équipes font en sorte que toutes les personnes à risque aient accès à des moyens de protection et à un traitement ». Les doses livrées permettent de traiter jusqu'à 5000 patients et de protéger jusqu'à 100 000 personnes qui pourraient être exposées à la maladie.

Le ministère malgache de la santé et l'OMS forment également des agents de santé locaux à repérer et à prendre en charge les patients et à rechercher les personnes qui ont été en contact rapproché avec des patients symptomatiques afin qu'elles puissent bénéficier d'un traitement protecteur.

Depuis août, 231 cas de pestes, dont 33 mortels, ont été notifiés par le ministère malgache de la santé. La plupart d'entre eux sont des cas de peste pulmonaire – une forme plus dangereuse de la maladie, qui touche les poumons et qui se transmet en cas de contact rapproché avec une personne malade qui tousse.

La peste bubonique et la peste pulmonaire sont curables si une antibiothérapie courante est administrée précocement.

L'OMS a débloqué rapidement 1,5 million de dollars de fonds d'urgence pour aider immédiatement Madagascar jusqu'à réception d'un financement plus important. L'Organisation a lancé un appel de fonds de 5,5 millions de dollars afin de pouvoir riposter efficacement à la flambée de peste et sauver des vies.

La Grande île est habituée à la peste, mais cette année, l'épidémie a semé la panique dans la population. Faute de masques en rupture de stocks dans les pharmacies, certains se rabattent sur des comprimés d'antibiotique générique prescrit contre les infections pulmonaires même si le ministère de la Santé en a déconseillé la prise contre la peste.

Plutôt que de porter un masque, le Dr Manitra Rakotoarivony du ministère de la Santé conseille à la population de ne pas se parler en face à face et surtout d'aller vers l'hôpital le plus proche aux premiers symptômes. Les réunions publiques sont d'ailleurs interdites dans la capitale jusqu'à nouvel ordre. Le médecin déplore la désinformation qui circule sur les réseaux sociaux. « On peut soigner la peste, on en a les moyens», répète-t-il mais les messages radiodiffusés ou les numéros d'appel gratuits mis à la disposition du public n'ont, semble-t-il, pas suffi jusque-là à rassurer la population. Les autorités multiplient également les démonstrations de poses de pièges à rats ou les opérations de pulvérisation d'insecticides.

(Sources: ONU, Francetvinfo.fr)

Dans la catégorie ONG en Afrique

Centrafrique : au moins 25 000 nouveaux déplacés

9-01-2018 dans Humanitaire
Entre 25 000 et 30 000 personnes ont fui les combats entre groupes armés qui ont lieu depuis le 27 décembre 2017 autour de la ville de Paoua, dans le nord-ouest de la Centrafrique, selon l'AFP.

Lire plus ›

Mali: 55 % des filles mariées avant 18 ans

11-12-2017 dans ONG en Afrique
Encore aujourd'hui, 55 % des jeunes Maliennes se marient avant d'atteindre l'âge de 18 ans, et 15 % d'entre elles avant 15 ans, calcule le Conseil consultatif national des enfants et jeunes du Mali.

Lire plus ›

République centrafricaine: MSF suspend ses activités humanitaires à Bangassou

1-12-2017 dans ONG en Afrique
L'organisation internationale humanitaire Médecins Sans Frontière (MSF) a évacué son personnel centrafricain et international de Bangassou à la suite d'un violent braquage à main armée survenu dans la nuit du 20 novembre.

Lire plus ›

Ebola: Détournements de fonds de la Croix-Rouge par d'anciens employés

7-11-2017 dans ONG en Afrique
Un an après la fin de l'épidémie d'Ebola qui a frappé l'Afrique de l'ouest, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) s'est dite, le 4 novembre, « outragée par la découverte de fraudes » concernant des fonds versés pour…

Lire plus ›

Menu secondaire

 

 

Menu de navigation 2