Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

(Crédit Photo ONU/Rick Bajornas)

Kenya: intimidations contre les médias

5-02-2018 dans Droits de l'homme

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) s'est dit préoccupé le 2 février à Genève par la poursuite de la suspension de trois chaînes de télévision au Kenya.

Selon le HCDH, cette décision a été prise il y a trois jours quand le gouvernement a accusé ces médias de « complicité » pour avoir diffusé des images de la « cérémonie d'inauguration » ou de « prestation de serment » du leader de l'opposition, Raila Odinga.

« Nous comprenons que cette suspension reste toujours en vigueur en dépit d'une ordonnance provisoire rendue par une Haute Cour du Kenya, demandant au gouvernement d'autoriser les stations de télévision à reprendre leur transmission », a déclaré le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d'un point de presse à Genève.

« Nous appelons les autorités kenyanes à respecter et à appliquer la décision judiciaire. Nous sommes également préoccupés par les tentatives du gouvernement d'interférer sur le droit à la liberté d'expression en avertissant que la participation à la 'cérémonie d'inauguration' de Raila Odinga entraînerait la révocation des licences des télévisions. Les médias qui ont ignoré cet avis ont été fermés », a-t-il ajouté.

Dans ces conditions, le Haut-Commissariat « exhorte le gouvernement et l'opposition à œuvrer à la résolution de la situation actuelle par le dialogue, dans le respect de l'Etat de droit et des droits fondamentaux tels que la liberté d'expression, d'association, de réunion et de la participation politique ».

Quelques jours auparavant, les partisans de l'opposant kényan s'étaient réunis au parc Uhuru au centre de Nairobi pour la prestation de « serment » du leader de l'opposition Raila Odinga. L'Autorité des communications kényane a ensuite bloqué la diffusion de trois chaînes de télévision privées – Citizen TV, NTV, et KTN News qui assuraient la transmission de la cérémonie du chef de l'opposition. Mais la Haute Cour de Nairobi a ordonné que ces chaînes soient autorisées à reprendre l'antenne dans l'attente d'un jugement sur le fond.

Dans la catégorie Droits de l'homme

Tunisie : des ONG dénoncent l'absence de libertés fondamentales

8-02-2018 dans ONG en Afrique
Le Collectif civil pour les libertés individuelles, collectif d'ONG locales et internationales, a dénoncé le 7 février l'absence de libertés fondamentales en Tunisie en se basant sur l'arrestation et l'emprisonnement de certaines personnes qui sont empêchées de s'exprimer,…

Lire plus ›

Excision: 3 millions de femmes victimes de mutilations génitales chaque année dans le monde

6-02-2018 dans Droits de l'homme
À l'occasion de la 14e Journée mondiale contre l'excision ce 6 février, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que 200 millions de femmes sont victimes de mutilations dans le monde.

Lire plus ›

Libye: arrestation d'un groupe accusé de torture de migrants

24-01-2018 dans Droits de l'homme
Un groupe armé a annoncé le 24 janvier l'arrestation d'une bande accusée d'avoir enlevé et torturé des migrants soudanais

Lire plus ›

Esclavage en Libye: « Tout le monde savait », dénoncent des ONG

7-12-2017 dans Droits de l'homme
Certaines ONG dénoncent l'hypocrisie de la communauté internationale à la suite des révélations faites le 14 novembre par la journaliste Nima Elbagir sur la chaîne américaine CNN, concernant la vente aux enchères nocturne de migrants destinés à l'esclavage en Libye.

Lire plus ›

Menu secondaire

 

 

Menu de navigation 2