Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

( Crédit Photo OIM/Francesco Malavolta)

Europe: les ONG critiquent les plans européens sur les migrants

3-02-2017 dans ONG dans le monde

Les ONG ont mis en garde contre les mesures envisagées par les Européens, réunis en sommet le 3 février à Malte, pour bloquer l'arrivée de milliers de migrants depuis la Libye, qu'elles jugent dangereuses notamment pour les enfants.

« Les décisions prises au sommet de vendredi représentent littéralement une question de vie ou de mort pour des milliers d'enfants en transit ou bloqués en Libye », a ainsi déclaré le directeur adjoint de l'UNICEF, Justin Forsyth, dans un communiqué.

Selon les ONG, le sommet de Malte va à l'encontre des droits de l'Homme, et risque de provoquer une nouvelle catastrophe humanitaire.

Les Européens souhaitent en autres renforcer le rôle des garde-côtes libyens dans l'interception des bateaux transportant ces migrants avant qu'ils n'entrent dans les eaux internationales, aider les voisins de la Libye à fermer les accès vers ce pays et inciter ces migrants à retourner d'où ils viennent, au moins en ce qui concerne les migrants économiques ne pouvant prétendre au statut de réfugié.

Autant de mesures qui alarment les ONG, qui redoutent de mauvais traitements à l'encontre des migrants bloqués en Libye faute de pouvoir traverser la Méditerranée.

« Se limiter à refouler des enfants désespérés dans un pays que beaucoup décrivent comme un enfer n'est pas une solution », a ainsi jugé Ester Asin, une responsable de l'organisation Save the children à Bruxelles.

Beaucoup de migrants témoignent des conditions extrêmement dures qu'ils doivent affronter en Libye.

« Par cet accord, l'Union européenne organise le refoulement vers leurs persécuteurs de personnes déjà éprouvées lors de leur premier passage en Libye », s'est alarmée de son côté Françoise Sivignon, présidente de Médecins du Monde.

Le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont appelé dans un communiqué commun les Européens à « ne pas emprisonner automatiquement les réfugiés et les migrants dans des conditions inhumaines », mais de favoriser au contraire leur accueil dans des conditions décentes en Libye.

Les Européens cherchent à bloquer la route de la Méditerranée centrale, partant de Libye, après la fermeture de celle en mer Égée à la suite d'un accord conclu avec la Turquie.

Plus de 181 000 migrants sont arrivés l'an dernier sur les côtes italiennes, un record, tout comme le nombre de morts au cours des trois derniers mois : 13 fois plus que l'an dernier à la même époque.

Mots-clés : europe , ong , européen , migrants

Dans la catégorie ONG dans le monde

Inde: la pollution aurait fait perdre 10 ans d'espérance de vie aux habitants de New Delhi

23-11-2018 dans Asie-Pacifique
Les résidents de la capitale indienne, New Delhi, auraient perdu en moyenne près de dix années d'espérance de vie à cause de la pollution de l'air aux particules fines.

Lire plus ›

Arabie saoudite: Amnesty dénonce la torture des militants des droits de l'Homme

21-11-2018 dans Moyen-Orient
Des militants saoudiens des droits de l'homme ont été torturés et harcelés sexuellement lors de leur détention, a dénoncé Amnesty International le 20 novembre.

Lire plus ›

Yémen: risque de famine imminente

24-10-2018 dans ONG dans le monde
Le chef de l'humanitaire des Nations Unies, Mark Lowcock, a lancé un cri d'alarme le 23 octobre devant le Conseil de sécurité sur le risque que la famine affecte la moitié de la population du Yémen, soit 14 millions de personnes.

Lire plus ›

Nicaragua: répression et représailles passent inaperçues

14-09-2018 dans ONG dans le monde
La liberté d'expression est dangereusement menacée au Nicaragua et requiert une action urgente de la part de la communauté internationale, a prévenu le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) dans un rapport rendu public le 29 août.

Lire plus ›

 

Pour les Fêtes, élargissez vos horizons avec le Magazine Sans Frontières!

Publiée par Magazine Sans Frontières sur Jeudi 6 décembre 2018

Menu secondaire

 
 

Menu de navigation 2