Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

(Crédit Photo : Cs3r.org)

Dossier Haïti: L'or noir de Sainte-Suzanne

La deuxième Journée mondiale de l’agriculture a eu lieu le 11 juin. Pour la souligner, Sans Frontières s’est intéressé au projet de jardins-café de la communauté de Sainte-Suzanne, dans le Nord-Est d’Haïti, née de la collaboration entre le Comité de Solidarité Trois-Rivières et l’Institut de recherche et d’animation en aménagement du milieu.

Par Séverine Paré 

L’ONG québécoise Comité de Solidarité Trois-Rivières (CS3R), qui se donne pour mission d’éduquer et de sensibiliser la population sur différents enjeux liés aux pays du Sud, a entamé il y a une douzaine d’années un partenariat avec l’Institut de recherche et d’animation en aménagement du milieu (IRATAM), fondé en Haïti en 1985. Leur objectif commun est de favoriser l’introduction de nouvelles techniques agricoles, de reboisement et d’alphabétisation des paysans au département Nord-Est d’Haïti.

Un projet d’agriculture durable dans la communauté de Sainte-Suzanne est par exemple né de cette alliance. « Il a été mis sur pied pour répondre à un besoin de la population – qui subit les conséquences de la mondialisation –, pour freiner le problème d’emploi que connaît Haïti et finalement pour éviter la migration des paysans vers les grands centres », résume Annie Lafontaine, coordonnatrice à la coopération internationale du CS3R, qui œuvre entre autres en faveur de l’équité économique depuis 1973.

Des historiens, agronomes et économistes de l’IRATAM ont d’abord identifié un problème environnemental dont la résolution pourrait profiter au secteur économique agricole: la frontière entre le Nord-Est d’Haïti et la République dominicaine est complètement rasée et doit être reboisée pour éviter l’érosion du sol, entre autres. Le groupe de réflexion en est venu à la conclusion que l’agroforesterie était la meilleure solution pour assurer le reboisement et cultiver les terres en même temps.

D’où l’idée des jardins-café. En plus d’offrir une couverture de sol qui retient l’humidité et contribue à régénérer les forêts, le caféier est en effet un petit arbuste qui peut générer une production agricole monnayable. « Ce programme vise principalement à permettre aux paysans de s’auto-suffire, de créer de l’emploi, de développer un marché local et de participer à la régénération du territoire pour contrer l’effet du déboisement », rappelle Mme Lafontaine, qui souligne que l’implication active des paysans dans le processus est nécessaire à sa réussite.

Pour lire l'article complet, cliquez ici

Dans la catégorie Numéro 34 - Magazine humanitaire

Éditorial: Jour de vaccin

C'est l'histoire d'une quinzaine d'enfants de moins de 5 ans qui se font vacciner contre la rougeole… Rien d'extraordinaire ici. Ce récit est banal, sans aucun intérêt médiatique s'il se déroulait à Montréal ou à Paris. Sauf qu'il se passe dans le village reculé…

Lire plus ›

Urgence: Une famine aux multiples visages

La famine qui s'étend actuellement du Nigeria au Yémen en passant par la Somalie et le Soudan du Sud menace plus de 20 millions de personnes. Comment répondre efficacement à cette crise d'une ampleur inédite, dont les causes et les contextes varient énormément d'une région à l'autre?…

Lire plus ›

Environnement:Guerre d'ONG au Cameroun sur fond de forêts ancestrales

Le torchon brûle depuis plus de 25 ans entre les ONG Survival International et le Fonds mondial pour la nature – mieux connu sous son acronyme anglophone WWF –concernant le Cameroun. Mais les évènements se sont accélérés en 2016, lorsque Survival a déposé une plainte contre le WWF.

Lire plus ›

Dossier Haïti: Des mois après Matthew, l'insécurité alimentaire persiste

L'ouragan Matthew a frappé les côtes haïtiennes dans la nuit de 3 au 4 octobre 2016. Malgré tous les efforts fournis depuis par les autorités nationales et l'assistance de la communauté internationale, la situation alimentaire demeure toujours alarmante dans les zones les plus affectées…

Lire plus ›

 

Pour les Fêtes, élargissez vos horizons avec le Magazine Sans Frontières!

Publiée par Magazine Sans Frontières sur Jeudi 6 décembre 2018

Menu secondaire

 
 

Menu de navigation 2