Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

Crédit Photo : UNICEF / Pierre Terdjman

Centrafrique : l'ONU décrit la violence incessante contre les enfants

7-03-2016 dans Droits de l'homme

Un nouveau rapport onusien publié le 7 mars sur la situation des enfants en République centrafricaine décrit des violations généralisées et des actes de violence horribles commis entre janvier 2011 et décembre 2015 contre les garçons et les filles.

« En 2013 et 2014, au plus fort de la crise, les enfants ont été victimes de violations extrêmement graves commises dans un climat d'impunité totale, conséquences de l'effondrement et de la désintégration de la majorité des institutions de l'Etat », a déclaré la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui.

L'ONU a documenté le meurtre de 333 enfants et la mutilation de 589 autres dans des attaques brutales visant les communautés à des fins de représailles ou pour d'autres motifs.

Au cours de vagues successives de violences intercommunautaires alimentées et manipulées par des dirigeants politiques, les enfants ont été ciblés en raison de leur appartenance religieuse. Les Nations Unies estiment que des centaines de garçons et de filles ont été tués ou blessés à la machette, par armes à feu et d'autres types d'armes, parfois de manière extrêmement brutale.

Lors d'incidents particulièrement horribles documentés dans le rapport, des enfants ont été décapités.

S'agissement du recrutement d'enfants par des groupes armés, l'UNICEF estimait en 2014 qu'entre 6000 et 10 000 enfants étaient associés à toutes les parties au conflit. Les Nations Unies ont documenté une nette augmentation, conduisant au recrutement et à l'utilisation d'enfants à grande échelle depuis la crise de 2013, plus particulièrement après la prise de pouvoir par les rebelles islamistes Séléka et la montée en puissance des milices chrétiennes d'auto-défense anti-Balaka.

Les enfants ont été utilisés comme combattants, esclaves sexuels, pour effectuer des pillages et dans divers rôles de soutien. Durant les pics de violence, ils ont été vus en grand nombre, associés aux groupes armés, et souvent utilisés pour ériger des barricades et garder des barrages routiers. De nombreux garçons et filles ont été systématiquement brutalisés et les Nations Unies ont documenté des cas d'enfants utilisés comme boucliers humains ou pour attirer les forces internationales dans des embuscades.

S'agissant des violences sexuelles, plus de 500 cas de viols et autres formes de violences sexuelles ont été documentés par l'ONU depuis 2011. Le rapport note également des cas de viol et violences sexuelles commis par des membres de forces internationales de maintien de la paix.

Les enlèvements de garçons et de filles sont une autre violation commise par toutes les parties au conflit au cours de la période considérée dans le rapport. En plus des enlèvements d'enfants commis par l'Armée de résistance du Seigneur à l'est du pays, le kidnapping d'enfants contre rançon est devenu une activité criminelle lucrative en Centrafrique depuis 2014.

(Source: ONU)

 

Mots-clés : centrafrique , onu , enfants , violence

Dans la catégorie Droits de l'homme

Egypte: «une prison ouverte» selon un Amnesty International

16-11-2018 dans Droits de l'homme
Le responsable de campagne sur l'Egypte pour Amnesty International et directeur des programmes d'une ONG égyptienne pour les droits et les libertés, Hussein Baoumi, s'est exprimé le 12 novembre dans le journal Middle East au sujet des violations des droits de l'homme.

Lire plus ›

Tanzanie: le président Magufuli conseille aux femmes d'arrêter la contraception

16-09-2018 dans Droits de l'homme
Le 9 septembre, le président tanzanien John Magufuli a appelé les femmes à « abandonner » tout moyen de contraception, estimant qu'il est important de se reproduire.

Lire plus ›

Maroc: entrée en vigueur d'une loi contre les violences faites aux femmes

13-09-2018 dans Droits de l'homme
Une loi contre les violences faites aux femmes est entrée officiellement en vigueur le 12 septembre au Maroc, après des années de vifs débats et au moment où une affaire de viol collectif suscite l'émoi dans le pays.

Lire plus ›

Rentrée: 4 millions d'enfants réfugiés ne sont pas scolarisés selon le HCR

30-08-2018 dans Droits de l'homme
À l'occasion de la rentrée scolaire, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) déplore dans un rapport publié le 29 août que quatre millions d'enfants réfugiés ne vont pas à l'école.

Lire plus ›

 

Pour les Fêtes, élargissez vos horizons avec le Magazine Sans Frontières!

Publiée par Magazine Sans Frontières sur Jeudi 6 décembre 2018

Menu secondaire

 
 

Menu de navigation 2