Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

(Crédit Photo: Eskinder Debebe)

Centrafrique: cinq ONG interpellent sur le chaos qui menace la population

25-10-2017 dans ONG en Afrique

Cinq associations humanitaires ont alerté le 24 octobre sur le chaos qui règne dans le pays, livré à la famine et à la violence.

Médecins du monde, Action contre la Faim, Acted, Solidarités International et Première urgence Internationale ont décidé de se faire entendre alors que le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres est en déplacement dans ce pays ravagé entre autres par les guérillas et la malnutrition.

"Un Centrafricain sur deux dépend de l’aide humanitaire pour vivre, détaille Isabelle Robin, de l’association Action contre la faim. La moitié des Centrafricains souffrent de la faim, beaucoup d’entre eux n’ont pas accès à des soins de santé, quand d’autres sont traumatisés par les violences et les déplacements qu’ils ont vécu."

La Centrafrique compte 4,5 millions d’habitants, dont plus d'un million de déplacés, à l’intérieur du pays ou dans les pays voisins.

Les ONG sont parfois contraintes de quitter certaines zones à cause des petits gangs locaux qui sèment la terreur.

"Quand les humanitaires doivent quitter un endroit, les populations sur place n’ont plus accès aux ressources qu’ils pourvoyaient, déplore Hélène Camus, de l’association Acted. Le fait que nous devions partir fait qu’il y a des gens qui se retrouvent dans des situations de besoins de santé, d’eau, de nutrition, avec personne pour les aider."

Même si l’ONU a déployé ses soldats de la paix au sein de la force de la Minusca, la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique, on lui reproche d’être partie prenante, dans certains cas, et de mélanger maintien de la paix et aide humanitaire, laquelle sème le trouble dans la population.

"Il y a une vraie complexité pour bien faire comprendre aux populations que l’humanitaire n’est pas partie au conflit, regrette Hélène Quéau, de l’ONG Première urgence Internationale. Il s’agit pour nous que soit clarifié le mandat de la Minusca pour que la protection des civils en soit au cœur."

"Nous sommes des acteurs humanitaires, neutres, impartiaux, rappelle Maryline Cittadini, de Solidarités International. Pour parvenir à délivrer une assistance humanitaire, nous avons besoin du concours et de la bienveillance de tous."

(Source: Francetvinfo.fr)

Dans la catégorie ONG en Afrique

République démocratique du Congo: le virus Ebola fait plus de 200 morts

12-11-2018 dans ONG en Afrique
Le cap des 200 décès a été franchi en République démocratique du Congo depuis le début de la dixième épidémie du virus Ebola en août.

Lire plus ›

Liberia : une ONG américaine reconnaît des viols sur des jeunes filles

15-10-2018 dans ONG en Afrique
L'ONG américaine More Than Me a présenté ses excuses, le 12 octobre, pour des viols de jeunes filles dans une école qu'elle dirigeait au Liberia.

Lire plus ›

Mauritanie: droits bafoués pour les survivantes de viol selon HRW

5-09-2018 dans ONG en Afrique
Dans un rapport publié le 5 septembre, l'ONG Human Rights Watch (HRW) déclare que la criminalisation des relations sexuelles hors mariage en Mauritanie met en danger les survivantes de viol.

Lire plus ›

Médecins Sans Frontières: un autre scandale d'abus sexuels en Afrique au sein de l'ONG?

21-06-2018 dans ONG en Afrique
La BBC publie le 21 juin une série de témoignages d'ex-employées de Médecins sans frontières (MSF), selon lesquels des membres de l'ONG auraient eu recours à des prostituées lors de diverses missions en Afrique. Un comportement «répandu», selon ces témoignages anonymes.

Lire plus ›

 

Pour les Fêtes, élargissez vos horizons avec le Magazine Sans Frontières!

Publiée par Magazine Sans Frontières sur Jeudi 6 décembre 2018

Menu secondaire

 
 

Menu de navigation 2