Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

(Crédit Photo: Eskinder Debebe)

Centrafrique: cinq ONG interpellent sur le chaos qui menace la population

25-10-2017 dans ONG en Afrique

Cinq associations humanitaires ont alerté le 24 octobre sur le chaos qui règne dans le pays, livré à la famine et à la violence.

Médecins du monde, Action contre la Faim, Acted, Solidarités International et Première urgence Internationale ont décidé de se faire entendre alors que le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres est en déplacement dans ce pays ravagé entre autres par les guérillas et la malnutrition.

"Un Centrafricain sur deux dépend de l’aide humanitaire pour vivre, détaille Isabelle Robin, de l’association Action contre la faim. La moitié des Centrafricains souffrent de la faim, beaucoup d’entre eux n’ont pas accès à des soins de santé, quand d’autres sont traumatisés par les violences et les déplacements qu’ils ont vécu."

La Centrafrique compte 4,5 millions d’habitants, dont plus d'un million de déplacés, à l’intérieur du pays ou dans les pays voisins.

Les ONG sont parfois contraintes de quitter certaines zones à cause des petits gangs locaux qui sèment la terreur.

"Quand les humanitaires doivent quitter un endroit, les populations sur place n’ont plus accès aux ressources qu’ils pourvoyaient, déplore Hélène Camus, de l’association Acted. Le fait que nous devions partir fait qu’il y a des gens qui se retrouvent dans des situations de besoins de santé, d’eau, de nutrition, avec personne pour les aider."

Même si l’ONU a déployé ses soldats de la paix au sein de la force de la Minusca, la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique, on lui reproche d’être partie prenante, dans certains cas, et de mélanger maintien de la paix et aide humanitaire, laquelle sème le trouble dans la population.

"Il y a une vraie complexité pour bien faire comprendre aux populations que l’humanitaire n’est pas partie au conflit, regrette Hélène Quéau, de l’ONG Première urgence Internationale. Il s’agit pour nous que soit clarifié le mandat de la Minusca pour que la protection des civils en soit au cœur."

"Nous sommes des acteurs humanitaires, neutres, impartiaux, rappelle Maryline Cittadini, de Solidarités International. Pour parvenir à délivrer une assistance humanitaire, nous avons besoin du concours et de la bienveillance de tous."

(Source: Francetvinfo.fr)

Dans la catégorie ONG en Afrique

Ebola: Détournements de fonds de la Croix-Rouge par d'anciens employés

7-11-2017 dans ONG en Afrique
Un an après la fin de l'épidémie d'Ebola qui a frappé l'Afrique de l'ouest, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) s'est dite, le 4 novembre, « outragée par la découverte de fraudes » concernant des fonds versés pour…

Lire plus ›

Kenya: la police contredit les ONG

16-10-2017 dans ONG en Afrique
Human Rights Watch et Amnesty International ont conjointement indiqué le 15 octobre qu'au moins 30 personnes ont perdu la vie du fait des violences policières au cours des récentes manifestations dans le pays.

Lire plus ›

Madagascar: panique suite à des cas mortels de peste

10-10-2017 dans ONG en Afrique
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé le 6 octobre fournir 1,2 million de doses d'antibiotiques pour lutter contre la peste qui frappe Madagascar, et 244 000 doses supplémentaires sont attendues dans les jours à venir. «Si elle est détectée à temps, la peste est une maladie…

Lire plus ›

Burundi: une ONG saisit la CPI pour de nombreuses disparitions

12-09-2017 dans ONG en Afrique
Le 30 août, l'ONG burundaise Forum pour la conscience et le développement (Focode) a saisi la Cour pénale internationale (CPI) afin qu'elle engage des poursuites contre les auteurs de centaines de disparitions dans ce pays en crise.

Lire plus ›

Menu secondaire

 

 

Menu de navigation 2