Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

(Crédit Photo:UN Photo/Catianne Tijerina)

Centrafrique : nouvelles accusations de viols contre des soldats français

30-01-2016 dans Droits de l'homme

De nouvelles accusations de viols contre des soldats français de l'opération Sangaris en 2014 ont été révélées le 29 janvier à Genève par l'ONU. Une fille et un garçon, alors âgés de 7 et 9 ans, ont déclaré à l'ONU avoir été abusés par des militaires français en 2014 selon le Haut-Commissariat aux droits de l'homme.

La jeune fille aurait pratiqué des actes sexuels par voie orale en échange d'une bouteille d'eau et de biscuits. Son frère et elle ont dit que d'autres enfants avaient été violentés de la même manière à plusieurs reprises. Ces allégations ont eu lieu dans le camp de déplacés de M'Poko, près de l'aéroport de Bangui, la capitale centrafricaine.

Sur le même site, plusieurs filles ont déclaré avoir été exploitées ou abusées à la même période par des soldats étrangers. Quatre d'entre elles, âgées de 14 à 16 ans au moment de ces violences présumées, ont ciblé clairement des militaires de la force européenne EUFOR, dont des Géorgiens.

« Ces accusations sont extrêmement graves et il est crucial que ces cas fassent l’objet d’une enquête approfondie et urgente », a affirmé le Haut-Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein. Il a soulevé ces cas la semaine dernière auprès des autorités européennes, géorgiennes et françaises.

Début janvier, l'ONU avait déjà annoncé avoir ouvert une enquête sur des accusations d'abus sexuels portées contre ses Casques bleus de la MNUSCA en Centrafrique. Les victimes présumées sont quatre fillettes soumises également « à une exploitation sexuelle » à Bangui par des soldats de trois pays.

Ces nouvelles accusations sont intervenues alors que l'ONU sort à peine d'un scandale de viols d'enfants impliquant déjà des soldats français déployés sous commandement français en Centrafrique.

Mi-décembre, un groupe d'experts indépendants avait dénoncé un « échec flagrant » de l'ONU dans la gestion de cette affaire.

(Source: Romandie.com)

Dans la catégorie Droits de l'homme

Egypte: «une prison ouverte» selon un Amnesty International

16-11-2018 dans Droits de l'homme
Le responsable de campagne sur l'Egypte pour Amnesty International et directeur des programmes d'une ONG égyptienne pour les droits et les libertés, Hussein Baoumi, s'est exprimé le 12 novembre dans le journal Middle East au sujet des violations des droits de l'homme.

Lire plus ›

Tanzanie: le président Magufuli conseille aux femmes d'arrêter la contraception

16-09-2018 dans Droits de l'homme
Le 9 septembre, le président tanzanien John Magufuli a appelé les femmes à « abandonner » tout moyen de contraception, estimant qu'il est important de se reproduire.

Lire plus ›

Maroc: entrée en vigueur d'une loi contre les violences faites aux femmes

13-09-2018 dans Droits de l'homme
Une loi contre les violences faites aux femmes est entrée officiellement en vigueur le 12 septembre au Maroc, après des années de vifs débats et au moment où une affaire de viol collectif suscite l'émoi dans le pays.

Lire plus ›

Rentrée: 4 millions d'enfants réfugiés ne sont pas scolarisés selon le HCR

30-08-2018 dans Droits de l'homme
À l'occasion de la rentrée scolaire, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) déplore dans un rapport publié le 29 août que quatre millions d'enfants réfugiés ne vont pas à l'école.

Lire plus ›

 

Pour les Fêtes, élargissez vos horizons avec le Magazine Sans Frontières!

Publiée par Magazine Sans Frontières sur Jeudi 6 décembre 2018

Menu secondaire

 
 

Menu de navigation 2