Niveau du haut

Éthiques et Sociétés Communication

COP21 : les ONG vigilantes

1-12-2015 dans ONG dans le monde

Au premier jour de la conférence sur le climat à Paris, les chefs d’Etat et de gouvernement du monde entier ont appelé le 30 novembre à une action urgente contre le réchauffement climatique.

Le président français François Hollande a prévenu, dans son discours d’ouverture, que les déclarations d’intentions seraient insuffisantes et qu’un accord « universel, différencié et contraignant » devait être conclut â l’issue de cette COP21.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, exhortait quant à lui, l’assemblée à répondre aux défis climatiques « avec courage et vision ». Les présidents chinois et indien ont pour leur part déclaré que les pays développés devaient assumer leurs « responsabilités » et financer les politiques climatiques du Sud.

Selon Jean-François Julliard, de l’ONG Greenpeace, « certains chefs d’Etat affichaient effectivement un certain volontarisme. J’ai entendu aussi des discours qui m’ont paru assez sidérants en termes de "greenwashing" comme celui de Vladimir Poutine, par exemple, qui disait que la Russie avait fait beaucoup pour lutter contre le dérèglement climatique. Non, s’il y a un pays qui ne fait rien pour lutter contre le dérèglement climatique, c’est la Russie. »

Les dirigeants africains affichent leur volonté de recevoir les moyens de réparer les dégâts causés à leur continent par les puissances du Nord, alors qu'ils ne sont eux mêmes responsables que de 4% des émissions de gaz à effet de serre de la planète.

Pour ce premier jour de conférence, le Climate Action Network (CAN) – réseau international de 950 ONG - a lancé son fameux « Fossil Fuel Awards », les « prix Énergie fossile » qui couronnent les pays entravant les négociations durant les dernières 24 heures.

Les deux gagnants du 30 novembre sont la Nouvelle-Zélande et la Belgique. Le Premier ministre néo-zélandais vantait en effet l’exemplarité de son pays en matière de baisse des subventions aux énergies fossiles alors qu’au même moment le pays « engouffrait des tonnes d’argent pour soutenir la production d’énergies fossiles », selon le CAN. Par ailleurs, la Belgique est l’un des seuls pays européens à ne pas avoir atteint ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre et de croissance des énergies renouvelables.

Dans la catégorie ONG dans le monde

Inde: la pollution aurait fait perdre 10 ans d'espérance de vie aux habitants de New Delhi

23-11-2018 dans Asie-Pacifique
Les résidents de la capitale indienne, New Delhi, auraient perdu en moyenne près de dix années d'espérance de vie à cause de la pollution de l'air aux particules fines.

Lire plus ›

Arabie saoudite: Amnesty dénonce la torture des militants des droits de l'Homme

21-11-2018 dans Moyen-Orient
Des militants saoudiens des droits de l'homme ont été torturés et harcelés sexuellement lors de leur détention, a dénoncé Amnesty International le 20 novembre.

Lire plus ›

Yémen: risque de famine imminente

24-10-2018 dans ONG dans le monde
Le chef de l'humanitaire des Nations Unies, Mark Lowcock, a lancé un cri d'alarme le 23 octobre devant le Conseil de sécurité sur le risque que la famine affecte la moitié de la population du Yémen, soit 14 millions de personnes.

Lire plus ›

Nicaragua: répression et représailles passent inaperçues

14-09-2018 dans ONG dans le monde
La liberté d'expression est dangereusement menacée au Nicaragua et requiert une action urgente de la part de la communauté internationale, a prévenu le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) dans un rapport rendu public le 29 août.

Lire plus ›

 

Pour les Fêtes, élargissez vos horizons avec le Magazine Sans Frontières!

Publiée par Magazine Sans Frontières sur Jeudi 6 décembre 2018

Menu secondaire

 
 

Menu de navigation 2